Historique de l’Amicale des Ardennais de Vendée

Origine :

L’amicale des Ardennais de Vendée a vu le jour à La Roche sur Yon. La première réunion du comité provisoire chargé d’élaborer les statuts a eu lieu le 1er décembre 1962 au café des Alliés, 112 boulevard Aristide Briand à La Roche sur Yon, chez Monsieur et Madame BRICAU, tous deux Ardennais. Les statuts, discutés en assemblée générale du dimanche31 mars 1963 tenue 26 rue Haxo à La Roche sur Yon, sous la Présidence de Monsieur Aymon  PETIT, ont été déclarés à la Préfecture de Vendée le 10 avril 1963.Présidents successifs : Aymon PETIT (Mézières-08) La Roche sur Yon de 03/63 à 03/83 Pierrette HERBERT (Mézières-08) Nesmy de 04/83 à 11/86 (démission)André GOFFETTE (Vireux-Wallerand-08) Saint-Mathurin de 05/87 à 10/96 (décès)Yvan BOURGEOIS (Fumay-08) L’Aiguillon sur Vie de 03/97 à 01/04, actuellement Président d’honneurJacky PICART (Laifour-08) Saint Gervais de 02/04 à 12/2013 (actuellement Président d’honneur), Philippe THIERY (Monthermé 08)  Soullans de 01/2014 à (en cours)

Transferts du siège social :

Café des Alliés, 112 boulevard Aristide Briand La Roche sur Yon de 03/63 à 03/69Café « Le Canari » Place du marché La Roche sur Yon de 04/69 officialisé 12/71 à 03/92Hôtel IBIS boulevard Arago La Roche sur Yon de 04/92 à 02/95Restaurant La Soupière 100 boulevard Arago La Roche sur Yon  de 03/95 à 03/99Mairie de L’Aiguillon sur Vie de 04/99 à 03/04Mairie de Saint Gervais 66 rue de Villebon de 04/04 à … (en cours)Composition et coordonnées :Au 1er janvier 2015, l’amicale compte 221 adhérents localisés sur l’ensemble de la Vendée , avec une proportion plus importante dans le Nord-Vendée, mais aussi dans le département des Ardennes.
Adresser tout courrier :

– soit à Philippe THIERY, Président de l’amicale des Ardennais de Vendée,

– soit à Anne-Marie LALLEMENT (secrétaire)

L’amicale dispose également d’une adresse mail contact@ardennais-de-vendee.fr  pour la correspondance et la réception de documents, photos…
Vice-Présidents :

But : L’amicale a pour but de :- accueillir en son sein les personnes originaires des Ardennes,
– accueillir également toutes personnes se reconnaissant dans son action,
– établir et resserrer entre elles des liens d’amitié et de solidarité, faciliter les relations réciproques par notamment l’organisation en commun de réunions, fêtes, voyages, sorties…- établir et entretenir avec les groupements vendéens des liens de solidarité, développer ceux-ci entre les départements des Ardennes et de la Vendée de façon à marquer le souvenir de l’époque 1940/1945, pendant laquelle l’accueil des Vendéens fut particulièrement précieux aux Ardennais, dont de nombreuses familles sont restées en Vendée ou y ont conservé des attaches privilégiées,- concrétiser la devise : « SE CONNAITRE, SE RENCONTRER, S’ENTRAIDER »
Histoire : (ou pourquoi autant d’Ardennais en Vendée ?)(Avec l’aimable autorisation des éditions « Terres Ardennaises »)Après la mobilisation en septembre 1939, il ne s’est rien produit et le temps a passé : un mois, deux mois, six mois, huit mois… Tout à coup, le 10 mai 1940, la « drôle de guerre » cesse et la « vraie guerre » commence. Des millions de personnes sont brutalement jetés sur les routes de l’évacuation. La Vendée accueille 81.985 réfugiés ardennais et les Deux-Sèvres 70.582. Des contacts entre les deux civilisations naîtront bien évidemment des frictions, mais aussi, et c’est l’essentiel, un enrichissement mutuel. Des rencontres de football et des représentations théâtrales seront organisées conjointement par les réfugiés et leurs hôtes, bien souvent au profit des prisonniers de guerre. Quand, avec bien des difficultés, les Ardennais reprendront le chemin du retour, pour la plupart avant la fin de l’année 1941, de nombreux liens affectifs auront été tissés avec leurs hôtes, liens qui, malgré le temps, n’ont toujours pas été rompus. Des mariages seront et son toujours célébrés sur l’ensemble de la Vendée. Depuis, de nombreux « Sangliers » ont élu domicile dans leur commune vendéenne d’adoption ou celle de leurs parents.
Manifestations et activités de l’amicale :Indépendamment de ses traditionnels rendez-vous annuels (repas de printemps, d’automne, méchoui, pique-nique avec concours de pêche, concours de boules), l’amicale :- présente régulièrement son exposition sur l’exode des Ardennais de mai 1940, à la demande des élus ou d’autres associations- accueille les cars d’Ardennais dès leur arrivée en Vendée.- participe aux manifestations en rapport avec les Ardennes, organisées par d’autres associations (ex : inauguration d’une rue des Ardennes à Oulmes (85), inauguration du square des Ardennais à Maillezais (85), accueil d’auteurs ardennais invités dans les salons du livre en Vendée…)- répond aux nombreuses sollicitations des passionnés d’histoire et des étudiants- organise des voyages et séjours dans les Ardennes- remet en relation de nombreuses familles ardennaises/vendéennes. Contribue aux rencontres de plus en plus fréquentes entre communes ardennaises et communes de correspondance en Vendée en 1940 avec accueil des Ardennais chez l’habitant (Warcq (08)/La Ferrière (85) ; Mareuil-sur-Lay-Dissais (85)/Vivier-au-Court (08)…)Exposition sur le thème « LES ARDENNAIS DANS L’EXODE » :Fruit de longues années de recherche de documentation, journaux et objets d’époque, cette exposition, conçue localement à l’origine par nos amis du « groupe Aînés », association familles rurales de Maillezais, a été remodelée entièrement. Enrichie en permanence, elle  retrace un grand épisode de l’histoire : l’évacuation et l’accueil des réfugiés ardennais dans les communes vendéennes. Elle rappelle le contexte de l’époque, la préparation de l’évacuation par les autorités, la fuite des Ardennais, leur vie quotidienne en Vendée et leur retour dans les Ardennes. Très riche sur les plans historique et culturel, mais aussi très émouvante sur les plans relationnel et amical, elle a pour but de faire perdurer auprès des jeunes générationnels devoir de mémoire qui est le nôtre. Elle doit leur permettre de mieux comprendre les aléas de la vie grâce aux témoignages écrits, aux photographies et documents  présentés. Elle a déjà été présentée :
A Saint-Gervais (85) en 2008A Palluau en 2008Aux Sables d’Olonne en 2009A Bogny-su-Meuse (08) en 2010A Talmont-Saint-Hilaire en 2011A Mareuil-su-Lay-Dissais en 2012
Elle le sera cette année 2015 à VIVIER AU COURT (08) du 14 au 21 octobre

Des retrouvailles ont lieu lors de chaque exposition. C’est une véritable satisfaction de voir des liens se créer à nouveau d’une part, de revivre sereinement ces moments forts du souvenir et de l’amitié partagée d’autre part. Consistance de l’exposition : L’exposition, appelée à évoluer et à grandir, est actuellement constituée :- d’environ vingt-cinq panneaux dont deux ou trois spécifiques à chaque canton. –  de nombreux classeurs regroupant documents de toutes sortes et témoignages
écrits- de revues et journaux d’époque- de nombreux ouvrages sur cette période mouvementée – d’objets d’époque Les sujets traités principalement sont les suivants : présentation générale, contexte historique, exode en lui-même, vie en Vendée en 1940, accueil par canton, vie dans les Ardennes en 1940, retour ou non dans les Ardennes, après l’exode… Enrichissement de l’exposition actuelle : Pour faire vivre et enrichir cette exposition, il est indispensable de stimuler la mémoire collective qui constitue l’irremplaçable fonds d’archives de l’histoire de notre temps. C’est pourquoi, l’amicale fait aujourd’hui appel aux acteurs ou témoins des Ardennes et de Vendée, encore de ce monde, dont les souvenirs constituent les éléments les plus vivants de ce journal intime, même si plus de soixante dix années représentent assurément un laps de temps suffisamment long pour effacer ou brouiller les mémoires. L’objectif était de recueillir, en toute simplicité, le maximum d’informations et de témoignages sur cette période mais aussi de rassembler, sous forme de prêt, les photos, courriers, laissez-passer, cartes de correspondance de la Croix-Rouge ainsi que tous autres documents d’époque (restitution immédiate assurée au propriétaire après copie).L’amicale ne remerciera jamais assez les élus des deux départements et toutes les personnes qui ont bien voulu s’associer à la démarche en adressant tous leurs encouragements à notre association. Les personnes qui souhaiteraient contribuer à enrichir cette page historique et culturelle peuvent prendre contact, par courrier ou par mail (amisanglis0885@sfr.fr),
avec le Président de l’amicale : Philippe THIERY